Sélectionner une page
Le pouvoir de nos paroles
Godloves.me
10. janvier 2021

Je pense que vous avez déjà été encouragé. Mais vous souvenez-vous d’avoir été humilié ? Les paroles dévalorisantes sont intolérables. Nombreuses sont les personnes qui parlent encore dans leur âge avancé d’humiliations causées par leur instituteur. Les blessures restent profondément ancrées.

Nos paroles ont un impact puissant. Cependant, c’est à nous de décider ce que nous allons faire avec la « semence » qui a été répandue dans notre vie. Acceptons-nous ces déclarations comme une vérité ou refusons-nous catégoriquement ces mensonges ?

Que semons-nous ? Nos paroles sont-elles empreintes d’amour et de respect ? Ce que nous disons et ce que nous croyons a des implications dans notre vie.

Il est bon d’analyser nos paroles, de les corriger et de refuser catégoriquement tout mensonge. Semons dorénavant la paix, la joie, l’amour et réjouissons-nous de la récolte fructueuse qui suivra.

« Ce qu’un homme aura semé, il le récoltera aussi. » 

Galates 6, 7b

Connaissez-vous l’impact de vos paroles ?

Texte de la semaine : Galates 6, 1-10

Repos ou stress ?

Repos ou stress ?

Peut-être êtes-vous fatigué du stress de ces derniers jours? Comment voyez-vous Noël ? Comment Marie et Joseph se...

Visite en Irak

Visite en Irak

L'année dernière, juste avant Noël, j'ai visité un camp de réfugiés dans le nord de l'Irak. On m'a permis de passer...

Tout finit dans la boîte

Tout finit dans la boîte

Le Monopoly est l'un de mes jeux préférés. À un moment donné, j'ai découvert comment gagner à ce jeu : il faut tout...

Qui donc est ce Jésus ?

Qui donc est ce Jésus ?

Vous trouverez cette question dans notre cours biblique en ligne (www.msd-online.ch). La réponse de Bernd m'a...

Chute douloureuse

Chute douloureuse

Par beau temps, deux promeneurs voient la pancarte : « Chemin fermé » car une tempête avait renversé de nombreux...

Appris ou inné ?

Appris ou inné ?

La publicité nous valorise et crée des besoins afin de vendre. Comme la tendance actuelle est au « moi, rien que...