Sélectionner une page
C’est en forgeant qu’on devient forgeron

C’est en forgeant qu’on devient forgeron

Dans le stade, les spectateurs sautent de leur siège et se déchaînent. Ils acclament bruyamment leur héros. Les journalistes s’élancent vers le vainqueur du match, lui arrachent de multiples commentaires et les publient dans le monde entier.

Or, derrière ce triomphe se cachent de nombreuses heures d’entraî- nement solitaire et une discipline rigoureuse. Pensons aussi à la force mentale qui est mise à rude épreuve par les échecs, les blessures, les rumeurs médiatiques, la critique du public et le déroulement du jeu. L’athlète a derrière lui une quantité de revers et de difficultés. Heureusement il a eu un entraîneur qui a su l’encourager, le motiver et lui rappeler sans cesse le but à atteindre.

Celui qui persévérera jusqu’à la fin sera sauvé.

Matthieu 24,13

Les conflits et les irritations peuvent vous déstabiliser, vous aussi, dans votre vie de foi. C’est avec raison que la Bible utilise l’image du sportif pour nous aider à garder les yeux fixés sur le but. Notre entraîneur, le Saint-Esprit, ne cesse pas de nous soutenir et de nous consoler.

Tenez bon, car la victoire est en vue ! 

Texte de la semaine : Philippiens 3,12-16

Babylone – un système périmé ?

Babylone – un système périmé ?

Nos rues sont constamment envahies par des foules qui manifestent contre la pollution de l’environnement, la corruption et les gouvernements despotiques. Ils se soulèvent contre un système qui détruit le monde. Ceci ressemble au contexte de la ville de Babylone que la Bible mentionne. La Bible nous rapporte que déjà dans les temps anciens, des hommes ont voulu défier Dieu dans un esprit d’orgueil et d’arrogance. La construction de la tour de Babel est devenue le symbole de la préten- tion et de l’usurpation de l’humanité d’alors. Personne ne sera donc surpris de découvrir dans le dernier livre de la Bible que Babylone est devenue le symbole d’un système égocentrique. Celui-ci court à sa perte, causée par l’immoralité, le pouvoir et la cupidité dans ces temps qui avancent vers la fin.

«Allons! Construisons-nous une ville et une tour dont le sommet touche le ciel et faisons-nous un nom afin de ne pas être dispersés sur toute la surface de la terre.»

Genèse 11,4

La plupart des jeunes qui manifestent ne connaissent probablement pas ces notions bibliques. Ils se lèvent contre un système égoïste et totalitaire qui, cependant, ne changera pas avec de nouveaux visages, voire même une intervention armée. La paix tant recherchée demeure inatteignable. Ce dont nous avons véritablement besoin, c’est d’une révolution au niveau de notre cœur. Le Saint-Esprit est seul capable de produire un changement salutaire en ceux qui se soumettent humblement à Jésus-Christ, le Prince de la paix.

Texte de la semaine : Apocalypse 18

Liberté et justice

Liberté et justice

La tâche d’un arbitre sur le terrain de football devient de plus en plus ardue. Chaque équipe aspire tellement à la victoire qu’elle est tentée d’y parvenir parfois même en transgressant les règles. Ces dernières sont là pour remettre les joueurs à l’ordre ou même pour les stopper. Les règles donnent l’impression de restreindre la liberté, alors qu’en fait elles permettent de rendre le jeu plus équitable.

Jésus-Christ nous apporte la liberté et la justice en même temps. En lui nous trouvons un bel exemple de l’amour du prochain. Il est notre modèle et notre entraîneur pour une vie harmonieuse avec nos semblables. Nos propres forces n’y suffisent pas. Nous déraillons très facilement au niveau des émotions. Dans nos relations, nous avons besoin de l’action puissante et purifiante du pardon de Jésus. Le Saint-Esprit nous apprend à entretenir des relations plus trans- parentes et plus honnêtes.

Frères et sœurs, c’est à la liberté que vous avez été appelés. Seulement, ne faites pas de cette liberté un prétexte pour suivre les désirs de votre nature propre. Au contraire, soyez par amour serviteurs les uns des autres.

Galates 5,13

Dans quel domaine avez-vous encore besoin d’entraînement ? 

Texte de la semaine : Galates 5,13-24

Qu’est-ce que Pentecôte ?

Qu’est-ce que Pentecôte ?

Jésus a demandé à ses disciples d’attendre que la puissance du Saint-Esprit vienne sur eux. Ils se réunissent donc chaque jour pour prier et attendent ensemble cet événement. Le matin de la Pentecôte, vers neuf heures, un bruit comme celui d’une tempête se fait entendre. Beaucoup se précipitent avec curiosité vers la maison où les disciples sont réunis. Ils voient comme des langues de feu sur leurs têtes, et entendent chacun parler dans une langue inconnue. À la fête de la Pentecôte, des Juifs du monde entier sont venus à Jérusalem. Les personnes rassemblées prêchent par le Saint-Esprit en langues étrangères. Beaucoup sont profondément émus d’entendre ce message dans leur propre langue. D’autres sourient et se disent que les croyants sont certainement ivres.

Tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d’un vent impétueux, et il remplit toute la maison où ils étaient assis.

Actes des Apôtres 2, 2

Alors Pierre se lève et déclare que ce Jésus qu’ils ont crucifié est ressuscité et leur a promis que le Saint-Esprit les remplirait. C’est exactement ce qui se passe alors. Puis il explique à tout le monde que le Fils de Dieu est venu à nous. Il a vécu en tant que simple homme et a fait de grands signes et des miracles. Il a été persécuté et crucifié à cause de nos péchés. Après son discours, Pierre appelle les Juifs à se donner à Jésus et à se faire baptiser.

Ce jour-là, 3000 personnes s’ajoutent aux croyants. Certainement un moment particulier, mais aussi un grand défi multiculturel. Ainsi, les premiers chrétiens vivent en communauté et partagent tout ensemble. Depuis Jérusalem, la bonne nouvelle de Jésus se répand dans le monde entier. L’esprit de Dieu remplit ses disciples, il donne des conseils, du réconfort et l’assurance de la vie éternelle. Nous pouvons être sûr que Jésus reviendra et prendra les siens auprès de lui.

Êtes-vous prêt à rencontrer Jésus ?
Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous écrire. 

Passage biblique à approfondir: Actes des Apôtres 2, 1-42

Ma foi tient-elle la route ?

Ma foi tient-elle la route ?

Les nouveau-nés qui sont allaités par leur mère sont mieux protégés des maladies et leur relation de confiance est stimulée. Mais en gran- dissant, les enfants doivent apprendre à se nourrir à table.

Dans la lettre aux Hébreux, l’auteur utilise ce principe de nutrition pour expliquer la croissance spirituelle. Nous devons passer des aliments pour bébés à la nourriture solide. Il s’agit de vivre notre foi de manière pratique au quotidien.

La Bible nous enseigne à ne pas nous laisser abattre par les soucis journaliers, mais plutôt à en parler à Dieu. Lorsqu’on n’arrive pas à se débarrasser des pensées négatives qui nous assaillent, il ne faut pas hésiter à prier plusieurs fois. Je m’exerce sans cesse à faire des petits pas et c’est ainsi que ma foi s’affermit peu à peu.

Et maintenant, je vous confie à Dieu et au message de sa grâce, lui qui a le pouvoir d’édifier et de [vous] donner un héritage avec tous les saints.

Actes des Apôtres 20,32

Il s’agit d’apprendre progressivement à connaître Dieu, de découvrir des solutions constructives pour édifier ma foi au quotidien, et de les partager ensuite avec d’autres. Alors, n’en restez pas au lait maternel !

Texte de la semaine : Hébreux 5,11-14